Hello tout le monde !

Aujourd'hui, place à un petit article lecture, pour les deux romans de Haruki Murakami sortis simultanément l'année passée :

Le Meurtre du Commandeur, Livre 1, Une Idée apparaît et Livre 2, La Métaphore se déplace, de Haruki Murakami, éd. Belfond.

16 Meurtre 17 meurtre

Le narrateur est un peintre spécialisé dans les portraits qui se débat en plein marasme : sa femme l'a quitté, et il se sent incapable de peindre. Sillonnant le Japon à bord d'une vieille voiture, il finit par se réfugier dans la montagne, dans l'ancienne maison d'un peintre renommé aujourd'hui décédé, mais dont le génie semble encore imprégner les murs. Contacté par un homme d'affaires vivant de l'autre côté de la vallée, Menshiki, il accepte de faire son portrait, mais la relation qui se noue entre eux à l'occasion de leurs séances de pose va peu à peu impliquer le peintre dans une histoire compliquée, tandis qu'autour de la maison, des évènements étranges commencent à se produire : un puit condamné est mis à jour dans le jardin, un tableau soigneusement dissimulé dans le grenier semble vouloir lui transmettre un message et finalement, une jeune fille dont il a accepté de peindre un portrait disparaît mystérieusement ...

Je suis une grande fan des romans de Murakami (depuis que je l'ai découvert il y a bien des années avec La Fin des Temps puis Kafka sur le rivage), et j'attendais avec beaucoup d'impatience la sortie de celui-ci, après L'Incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pélerinage et l'éblouissant 19Q4. Et je dois bien admettre ... que j'ai été un peu déçue. Bien sûr, on retrouve le style de l'auteur, sa façon de jouer du réel et du fantastique, son travail sur l'art, la musique, ses personnages ... mais pendant les 3/4 des deux romans, j'ai attendu que quelque chose commence ... et j'ai l'impression d'avoir attendu en vain. Finalement, ce sont des romans que je trouve très personnels, avec le cheminement du narrateur dans les méandres de sa conscience ... et de son inconscient. Evidemment, j'ai quand même passé un bon moment de lecture mais franchement, j'ai trouvé ces deux livres un cran en dessous des précédents.

Ceci dit, ne vous privez pas de lire au moins un livre de Murakami, c'est vraiment un très grand auteur japonais !

PAL 2019 16 et 17 sur 81