Hello tout le monde !

J'espère que vous allez bien ! Aujourd'hui, je vous cause lecture, et je devrais peut-être instituer une catégorie "Livres empruntés au boulot" ... parce que oui, comme vous le savez, cela fait maintenant 5 mois que j'ai repris le boulot (après 9 ans d'arrêt quand même ...) et le hic quand on travaille dans une bibliothèque, ben, c'est qu'on voit passer tous les jours des dizaines de livres, certains recommandés avec chaleur par des lecteurs ou des collègues ...

C'est le cas de celui-ci, que j'avoue avoir un peu pinaillé pour finir ...

S'abandonner à vivre, de Sylvain Tesson, éd. Gallimard

03 tesson

Il s'agit d'un recueil de nouvelles, qui traitent pour la plupart de l'attitude de l'homme (ou de la femme) face à la vacuité de son existence et/ou du monde ... j'avoue que j'ai eu du mal à entrer dans l'univers de l'auteur, surtout dans les deux premières nouvelles que j'ai trouvées creuses, à l'image des personnages qu'elles dépeignent, évoluant dans une sorte de microcosme parisien cultivé et surfait ... bref, heureusement, ça s'améliore par la suite et j'ai beaucoup plus apprécié les suivantes ... le style de l'auteur est agréable, quoique un peu prétentieux à mon goût (ce qui collait très bien aux personnages des deux premières nouvelles, d'ailleurs ...). Difficile de s'attacher à un seul personnage, ce qui est d'ailleurs loin d'être le but affiché par l'auteur ... l'agacement ou la pitié sont plus présentes que l'empathie ...

D'ailleurs, parlons de lui, car en fait, ce n'est pas vraiment ce livre qu'on m'a conseillé, mais l'auteur, Sylvain Tesson ... aventurier, baroudeur qui a risqué sa vie sur les routes du globe ou dans les hauteurs escarpées, alpiniste, franc buveur, ermite à ses heures ... je reconnais que la personnalité est complexe et qu'on a envie d'en savoir plus en lisant ses livres ... mais bon, je ne suis pas sûre que je lirai d'autres livres de lui, la virtuosité stylisque est une chose, mais il faut qu'elle soit au service d'une histoire que j'ai vraiment envie de lire, sinon, j'ai l'impression de perdre mon temps ...

PAL 2019 3 sur 73