Bonjour !

J'espère que vous avez passé une bonne fête d'Halloween, chez nous c'était génial ! Le temps de rassembler quelques photos et je vous montre ça ... et en attendant, aujourd'hui, je vous parle d'un roman reçu dans le cadre de la dernière opération Masse Critique de Babelio :

Les Fruits encore verts, de Wioletta Greg, éd. Intervalles.

35 fruits encore verts

Les années 1980, les années 1970 ... la chaleur et le froid dans une bourgade polonaise, le Jura polonais (au sud de la Pologne, vers Cracovie), une village imaginaire ? Une petite fille, puis une jeune fille, Wiolka (Wioletta ?) qui égrène ses souvenirs comme un chapelet tantôt joyeux, tantôt triste ... des bulles remplies d'odeur du foin chaud et du chat Asphalte tout noir avec sa tâche blanche, de la cape de baptême accrochée à une fenêtre, du retour du père après son emprisonnement politique, des veillées avec les femmes du village pour préparer le duvet des volailles ou les fanions pour le passage du pape ... les premiers émois sensuels, les fêtes du village, la couturière et ses secrets, l'homme du train et ses aveux ... une plongée éblouissante dans un kaléidoscope aux couleurs de l'enfance, de la nostalgie, de la cruauté et de l'innocence.

C'est un livre qui est vraiment très difficile à raconter, car il n'est absolument pas linéaire, ni "romanesque" ... on ne suit pas vraiment la vie de Wiolka, on feuillette avec elle un album de souvenirs collés pêle-mêle sur des pages mélangées. On respire à fond les odeurs, les atmosphères de ce petit coin de pays et de ce recoin d'histoire. L'état de guerre de 1981 à 1983 (déclaré le jour de mes 1 ans, je ne le savais pas), les souvenirs de l'occupation allemande, les syndicats, les patrons ... la religion, les concours officiels, les étiquettes de boîtes d'allumettes, l'école et les garçons ... c'est poétique, c'est violemment sensuel, c'est parfois cru et parfois délicieusement délicat. La langue est riche et a un pouvoir d'évocation très grand, on se plonge dans ces petits morceaux de vie tous les sens en alerte.

Je connais très mal la Pologne, sa culture, son histoire, mais ce livre donne vraiment envie de combler ces lacunes ... j'espère vous avoir donné envie de le lire, car même si c'est très différent de mes lectures habituels, il offre un moment de lecture suspendu dans le temps ...

PAL 2018 35 sur 96