Hello tout le monde !

J'espère que vous allez bien ! Ici, nous sommes passés en deux jours et sans transition d'une fin d'hiver humide et froide à un début d'été chaud et ensoleillé ! Bonjour le contraste ! Les broderies n'avancent pas bien vite, et puis, je brode un peu des chuts, en plus ... mais côté lecture, en revanche, ça dépote !

Et aujourd'hui, je vous parle d'un livre de littérature jeunesse qui m'a vraiment énormément plu : Le chagrin du roi mort, de Jean-Claude Mourlevat, éd. Pôle Fiction Gallimard.

12 chagrin roi mort

Dans le royaume nordique de Petite Terre, les habitants vivent heureux. Parmi eux, deux frères, inséparables comme les jumeaux qu'ils croient être : Brisco et Aleks. Ils ignorent qu'ils ne sortent pas du même ventre, ils ignorent que l'un d'eux peut prétendre à bien des honneurs, ils ignorent que le destin est en marche, qu'un homme impitoyable s'est juré de se venger et que sa vengeance bouleversa leur vie, et bien d'autres. Lorsque le vieux roi meurt, les temps changent, et rien ne sera jamais plus comme avant.

Ce livre est celui d'une vie, ou de plusieurs, celui d'enfants qui deviennent des hommes, et suivent des chemins que d'autres prétendent tracer pour eux, des enfants à qui il faudra beaucoup de force pour tenter de sortir de ces ornières creusées de sang et de boue, celui de la longue et cruelle guerre qui s'étend devant eux, sur les plaines immenses d'un continent qu'ils ne connaissent pas.

C'est une histoire de fraternité et de rivalité, de guerre et d'amour, de sorcellerie et de destin. Une histoire vraiment belle et prenante, à l'universalité troublante. C'est sans doute ce que j'aime dans la littérature dite jeunesse, cette envie de toucher à ce qui rapproche les êtres humains, à le mettre en mots et en pages. A ce qui les sépare aussi, la différence, l'ambition, la soif de pouvoir ... et le mépris des sentiments.

Un excellent moment de lecture que je vous conseille vivement !

PAL 2018 12 sur 73