Hello tout le monde !

J'espère que vous allez bien, et que personne ne s'est noyé dans une flaque ! Les orages et la pluie sont arrivés chez nous entre 3 et 4h du matin, rafraîchissant considérablement l'atmosphère et arrosant abondamment le jardin, chouette ! Bon, nous sommes un peu restés enfermés tout le matin, mais tant pis, une fois de temps en temps, ce n'est pas grave ! Même si les gremlins soupirent déjà après le soleil ...

Et je reviens comme promis aujourd'hui vous parler lecture ... la suite et fin de la série de mangas Library Wars que j'avais empruntés à la bibliothèque ... sauf qu'ils avaient tous les tomes sauf le quinzième et dernier ... en désespoir de cause, la semaine dernière, j'ai chipé son exemplaire à ma chère Titefée, et je lui rendrai bien vite, car je l'ai dévoré dans la voiture sur le trajet du retour !

19_Library_wars1 19_Library_wars15

Je ne sais pas si vous vous souvenez de la présentation que j'avais faite du roman dont sont tirés les premiers volumes, dans le doute, je vous remets le résumé :

Au Japon, en 2019, la censure pèse de plus en plus lourdement sur le monde de l'édition, et les bibliothèques publiques sont le dernier bastion de liberté pour les lecteurs. Contraintes de se défendre face aux attaques du Comité d'amélioration des médias, et devant l'inertie des forces de l'ordre, elles ont adoptées une organisation quasi-militaire. Au sein de cette organisation, une branche d'élite, la force de défense, vient d'accepter dans ses rangs pour la première fois un élément féminin, Iku Kasahara. L'intégration de la jeune fille, naïve, fonceuse et tête brûlée, ne va pas sans heurt, notamment avec son supérieur direct, le lieutenant Dojo, qui ne voit pas d'un bon oeil cette nouvelle recrue, la tête pleine d'idéaux romantiques et de rêves héroïques, accumuler les bourdes.

Alors, je vous avais dit que le sujet était pile dans ce que j'aime, mais que j'avais été un peu déçu par le texte du roman ... je me suis rattrapée et régalée avec les mangas, la mise en images rendant les personnages beaucoup plus sympathiques et attachants (et tête à claques aussi, hein ...) et l'humour étant bien plus au rendez-vous. Certains tomes sont plus versés "romance", d'autres beaucoup plus axés sur la thématique "politique fiction", je trouve que le mélange est au final bien dosé et je peux vous dire que j'étais sur les dents à la fin du 14ème tome en m'apercevant que ma médiathèque n'avait pas le dernier ! ! ! Le suspens était quasi-insoutenable !

Une série que je m'achèterais bien pour l'avoir dans ma bibliothèque personnelle et pouvoir la relire au moins une fois d'une traite ...

PAL_2017_19_sur_60