Hello tout le monde !

J'espère que vous allez bien en cette veille de week-end !

Aujourd'hui, c'est une journée Harry Potter puisque c'est celle de notre rendez-vous à Luna, Titefée et moi ... mais vous verrez cela plus tard, car là je viens vous parler de ma dernière lecture ... la pièce de théâtre dont tout le monde parle, qui fait suite au dernier volume d'Harry Potter :

Harry Potter and the cursed child (en VF Harry Potter et l'enfant maudit), de John Tiffany et Jakc Thorne, éd. Little Brown.

29 HP cursed child

Alors déjà, je peux vous dire que je m'étais dit que je ne lirais pas ce livre ... pas parce que je n'aime plus Harry Potter, au contraire, j'adore toujours autant, mais plutôt parce que je craignais une dégringolade ... une utilisation commerciale ... et parce que cela m'énervait d'entendre à la radio que c'était la 8ème histoire, comme si c'était dans la droite ligne et au même niveau que les autres ... parce que le nom de JK Rowling est écrit en gros sur la couverture alors que c'est seulement "basé sur une nouvelle histoire originale de ..." ce qui peut vouloir dire tout et n'importe quoi ...

Enfin bref ... je n'étais pas convaincue, donc, et puis, à la bibliothèque, je suis tombée sur le volume, sur la table des nouveautés ... difficile de repartir sans ...

Je ne vais pas vous raconter l'histoire, je n'aurai pas cette cruauté ... je vais simplement vous donner mon avis ... je vous rappelle juste que cette histoire commence au moment-même où se termine Harry Potter end the Deathly Hallows : 19 après les événements narrés dans le dernier livre, Albus Severus, le fils cadet de Ginny et Harry, s'apprête à monter pour la première fois dans le Poudlard Express, en même temps que Rose, la fille d'Hermione et de Ron, et que Scorpius, le fils de Drago Malfoy.

D'abord, c'est une pièce de théâtre ...or je n'ai jamais trouvé que les dialogues étaient la meilleure partie des livres d'Harry Potter ... exit les descriptions enchanteresses, la psychologie des personnages ... bienvenue les mini-didascalies qui donne à peine quelques indications scéniques (et sorti de "ému" et "effarés", ça reste vague ...)

Et puis, j'ai vraiment trouvé la première partie ... caricaturale ... pourquoi les personnages sont-ils comme cela ? James Potter (aussi insupportable que son grand-père dont il semble être la simple photocopie), Albus, les parents effacés ou impuissants ... le seul qui parvient à tirer son épingle du jeu sur ce début poussif, c'est clairement Scorpius (de quoi ravir le fan-club de Malfoy ..).

Et puis après ... bon, ben c'est Harry Potter, quand même, on se laisse prendre au jeu, on se demande où cela va mener, ce qui va arriver aux personnages, nouveaux et anciens, que nous croisons ... certaines rencontres font chaud au coeur, ou froid dans le dos ...

Et puis voilà, on arrive à la fin ... je ne regrette pas ma lecture, je regrette simplement que si c'est vraiment basé sur une nouvelle histoire de Rowling, elle n'ai pas écrit elle-même le roman, qui aurait été bien plus passionnant et profond que cette pièce. Les fans la liront, cette pièce, bien sûr ...

*   *   *

La seule question que je me pose, c'est combien de temps va-t-il se passer avant que la Warner n'en fasse un film ?

Quand la poule aux oeufs d'or pond un oeuf de plus, on ne se prive pas d'une part de l'omelette ... et clairement aussi, un film avec tous les effets spéciaux adéquats rendra bien plus justice à l'intrigue et à ses rebondissements qu'une scène de théâtre ... alors, à mon avis, ce n'est qu'une question de temps ...

PAL 2016 29 sur 60

Et en fait, tout cela m'a donné envie de relire les "vrais" livres ... et d'aller au cinéma voir Les Créatures Fantastiques ...