J'aime beaucoup ce titre, dites donc ... il est très poétique, on dirait que je vais vous raconter avec de belles images l'histoire d'une petite fille en tablier fleuri et de sa biquette blanche aux sabots bien cirés ... mais en fait, non ...

Ce n'est pas un titre mais deux, celui de deux mangas que j'ai lus cette semaine ...

Ritournelle, de Aoi Ikebe, éd. Komikku.

19 Ritournelle

Dans un couvent, des femmes et des filles vivent coupées du monde. Chaque jour, elles accomplissent leurs tâches et leurs prières avec plus ou moins de ferveur, avec abnégation ou à contrecoeur, dans l'ombre d'une vie protégée mais recluse. Sous les robes immaculées, quels secrets cachent les coeurs ? L'amour, la pitié, la reconnaissance ?

Pendant quelques pages, on partage le quotidien de soeur Marwena et de la jeune Amilah, sa protégée. Les dessins sont sublimes et laissent largement place à la rêverie et aux interprétations personnelles ... les sentiments et les émotions sont effleurés d'un trait de crayon, d'une touche de couleurs ... une lecture vraiment différente, presque méditative ... un très bel album à découvrir, et c'est un one-shot (donc, pas de suite) !

PAL 2016 19 sur 52

*   *   *

Dans un tout autre style, après avoir lu Fruits Basket à l'initiative de ma chère amie SandRyne, je me suis laissée tenter en librairie il y a quelques mois par le premier tome de sa nouvelle série :

Liselotte et le forêt des sorcières, de Natsuki Takaya, éd. Delcourt.

20 Liselotte tome 01

Dans le volume initial de cette nouvelle série, on fait la connaissance de Liselotte, une jeune fille noble qui vient de s'installer dans une maison perdue "loin, très très loin vers l'est" en compagnie de deux domestiques, Anna et Alto, adolescents tout dévoués à leur maîtresse. La dite maîtresse est apparemment une jeune femme optimiste et tête en l'air, toujours prête à tenter de nouvelles expériences comme le jardinage ou la cuisine alors qu'elle est totalement ignorante des modes opératoires nécessaires ... ce qui déclenche immanquablement les foudres d'Alto, qui a l'air de vouloir être sérieux et réaliste pour trois, tandis que sa soeur jumelle, Anna, acquiesce avec bienveillance à toute les lubies de Liselotte.

Au fil des pages, on apprend que l'installation de Liselotte dans cet endroit reculé est en fait un exil familial, et que la forêt jouxtant leur propriété serait le repère de sorcières émérites ... et les rencontres bizarres se succèdent, entre un homme affamé aux cheveux blancs qui ressemble étrangement à un ami de jeunesse de Liselotte, une sorcière vaporeuse et un familier (comprenez, le petit compagnon d'une sorcière) indomptable et farceur ... malédictions et farces en tous genres vont s'inviter au programme des trois exilés !

Comme toujours, difficile de se faire une idée à la lecture du seul premier tome (et puis, je me souviens que j'avais trouvé les premiers tomes de Fruits Basket un peu trop légers à mon goût, avant que finalement l'intrigue ne s'épaissise et ne prenne une consistance psychologique intéressante, alors je vais me garder de juger trop tôt cette nouvelle série ...) : j'aime toujours bien le dessin de l'auteur et on s'attache vite aux personnages principaux, j'ai donc déniché les tomes 2 et 3 chez un vendeur d'occasions et j'espère les recevoir rapidement ! A conseiller aux amateurs de shojo fantastiques !

PAL 2016 20 sur 52