Hello tout le monde !

Non, je ne vais pas vous reparler de ma broderie de Robin Hood, mais du livre que j'ai reçu grâce à la dernière opération Masse Critique de Babelio, et celui-ci parle bien sûr du célèbre archer anglais :

Les Loups de Sherwood, de Nicolas Digard, éd. Plon.

16 Loups sherwood

Alors, attention, on est à des années lumières de la version Disney, des films des 50 dernières années et même de la légende, tout simplement ...

Il en reste des traces, l'archer aux dons exceptionnels, l'homme révolté face aux nobles et au clergé qui écrasent le peuple de taxes, en ces temps de croisade et de querelles autour de la couronne.

Mais ici, pas de rédemption, pas d'amour sauveur ... Robin Hood n'est pas un héros, ou aurait pu l'être en d'autres circonstances, mais, déclaré félon, il goûte à la vengeance et à l'ivresse du pouvoir, de la manipulation et de la domination. Marianne de Beaumont, qui croise sa route bien malgré elle, ne sera pas non plus l'héroïne romantique que nous connaissons, même si c'est finalement elle qui dénouera les fils de l'histoire. Et dans ce monde où résonnent trop souvent le fracas des armes et les cris de haine, nulle justice sous les cieux, mais jusqu'au bout, la noirceur et la fourberie de l'esprit humain ...

Bon, ceci étant, on pourrait croire à la lecture de ce résumé que je n'ai pas apprécié ma lecture, ce qui est totalement faux, j'ai lu ce livre quasiment en une journée, et j'ai beaucoup aimé la façon dont l'auteur joue avec les codes de la légende et les éléments marquants, pour les retourner avec adresse et les faire entrer avec précision et délicatesse dans le puzzle de cette réécriture très réussie ...

Merci à Plon et à Babelio pour la découverte !

PAL 2016 16 sur 51