Bon, l'effet de surprise ne joue plus cette fois, les petits malins que vous êtes ont tout de suite compris que j'allais vous présenter (avec une semaine de retard, ça empire de quinzaine en quinzaine ...) le dernier étendard de Poudlard, j'ai nommé la bannière argent et vert et Serpentard (mieux vaut -tard que jamais ... ha ha ha ...) :

NLHP 10 détails

Vous pouvez donc admirer le serpent dans toute sa splendeur ...

Et dans l'ensemble, cela donne ça !

NLHP 10

Mes chères compagnes et sorcières roublardes Luna et Titefée étaient bien évidemment à l'heure pour vous présenter leurs avancées ... c'est dur de s'installer dans la place du cancre de la classe ...

*   *   *

J'ai fini de broder cet oriflamme hier soir devant l'émission sur l'alimentation et la santé présentée par Michel Cymes sur France 2, cela se passait au Japon et c'était très intéressant ... j'ai d'ailleurs bien retenu un truc important : les Français mangent beaucoup, beaucoup trop de viande. C'est mauvais pour la santé (et accessoirement, c'est mauvais pour la planète). Nous devrions manger de la viande 1 ou 2 fois par semaine, et nos repas devrait comporter en majorité des légumes, céréales et légumineuses ... mais dur de changer nos habitudes alimentaires, alors que pour nous les légumes et les féculents sont un accompagnement d'un plat de viande ou de poisson ... je vais me pencher sérieusement sur la question, même si chez nous, on ne mange déjà pas beaucoup de viande ...

Et pendant que j'y suis, je vous invite à aller signer cette pétition d'une sénatrice de l'Ain, Sylvie Goy-Chavent, voici la lettre que nous avons reçu en mairie pour nous la présenter :

Suite au scandale récent des abattoirs d'Alès et à l'enquête initiée par Sénat en 2012 sur la filière viande dont notre sénatrice Sylvie Goy-Chavent fut rapporteure, celle-ci lance une pétition afin d'obtenir qu'une commission d'enquête parlementaire fasse toute la lumière sur cette partie cachée au grand public de la filière viande.

Les consommateurs ignorent dans quelles conditions sont traités les animaux dans la plupart des abattoirs : animaux battus, affolés, égorgés vivants sans étourdissement, dépecés avant leur mort. 95% des moutons et 50% des bovins sont aujourd'hui abattus sans étourdissement. Beaucoup d'entre nous ignorent également dans quelles conditions d'hygiène est traitée ensuite la viande que nous consommons.

Dans nos zones rurales chacun sait par contre quels soins les éleveurs apportent à leurs animaux afin de nous fournir une viande de qualité. La partie finale de la filière jette le discrédit sur l'ensemble de celle-ci alors qu'elle connait actuellement de grosses difficultés.

Ces difficultés que connait la filière sont la porte ouverte aux importations d'animaux dont certains n'ont jamais vu un brin d'herbe car ils pataugent dans 30cm de lisier et sont nourris d'aliments de synthèse contenant toutes les hormones et antibiotiques nécessaires à leur santé. Est-ce cela que nous voulons ?

Et voici le lien vers la pétition, si le coeur vous en dit : pétition pour une commission d'enquête parlementaire sur les conditions d'abattage des animaux de boucherie.

Bonne journée !