J'ai lu il y a quelques soirées de cela le dernier livre offert par mon amie SandRyne :

Loin, très loin de tout, d'Ursula Le Guin, éd. Actes Sud.

27 loin très loin

Owen a 17 ans, et malgré tous ses efforts, il ne parvient pas à se fondre dans la masse, à aimer les mêmes choses que les garçons de son âge, à s'enthousiasmer pour la voiture que son père vient de lui offrir, à se réjouir de la vie toute tracée qui l'attend. Mais il ne se sent pas prêt non plus à se rebeller contre cette société qui ne lui permettra jamais de vivre ses rêves et de se réaliser ... alors il balance sans cesse entre choisir sa propre voie et se couler en douceur dans le moule qu'on lui présente. Lorsqu'il se retrouve par hasard dans le bus à côté de Natalie, une autre élève de son lycée avec laquelle il n'a jamais échangé plus de deux mots dans sa vie, il est loin d'imaginer que ce simple trajet commun va lui permettre d'être enfin lui-même avec un autre être humain, aussi compliqué que cela puisse se révéler au fil du temps.

On ne présente plus Ursula Le Guin, auteur célèbre de science-fiction. Pour ma part, je me souviens avoir lu Terremer il y a bien des années, après avoir lu une nouvelle s'y rapportant dans un recueil. Mais je ne connaissais pas ses autres écrits (et elle écrit aussi des romans pour jeunes lecteurs), et je découvre une autre facette de son talent avec ce court roman centré sur la période si sensible de notre vie où nous ne sommes plus vraiment des enfants mais pas encore des adultes, cette époque où l'école est bientôt derrière nous mais où la vie "après" nous apparaît encore bien lointaine et mystérieuse. Ce moment si délicat où on découvre des sentiments et des relations qui vont nous marquer notre vie durant ...

C'est avec une grande délicatesse et beaucoup de musicalité qu'Ursula Le Guin nous entraîne à la rencontre de deux jeunes gens, Owen et Natalie, qui savent ou ne savent pas ce qu'ils attendent de la vie, et qui découvrent ensemble le prix de leurs choix et de leurs décisions.

J'ai passé un excellent (mais bien court) moment en leur compagnie, même si j'ai regretté de ne pas connaître les pensées de Natalie puisque c'est Owen le narrateur de ce roman ... sans doute ont-ils éveillé des échos dans mon coeur ...

PAL 2015 27 sur 54