J'ai comme l'impression que ma cadence de lecture ralentit un peu ces derniers temps ... sans doute parce que pour ce dernier mois de grossesse, bizarrement, je passe moins de temps dans les salles d'attente de médecins, sages-femmes et autres labos d'analyses ...

Bref, hier soir, j'ai fini le roman Perle de Chine d'Anchee Min, aux éditions J'ai Lu, qui m'avait été envoyé dans le cadre d'un échange ou comme cadeau, si ma mémoire est bonne ...

41 Perle de Chine

Perle de Chine, c'est une sorte de fiction amicale basée sur la "vraie vie" de Pearl Buck, la célèbre auteure américaine qui a reçu le Prix Pulitzer et le Prix Nobel de Littérature pour ses romans sur le peuple chinois.

L'auteure chinoise, Anchee Min, a imaginé une amitié née entre Perle, qui a vécu toute son enfance en Chine et s'est toujours considérée comme Chinoise, et Saule, jeune Chinoise dont le père se met à travailler avec Absalom, le père de Perle, pasteur missionnaire qui est arrivé en Chine alors que sa fille n'avait que 3 mois.

Au fil des pages, on découvre donc la vie de Perle et celle de Saule, leur amitié improbable et tellement forte, et les soubresauts de l'histoire chinoise tout au long du XXème siècle.

J'ai énormément aimé découvrir cette histoire, qui me donne bien évidemment envie de me plonger dans un des nombreux romans de Pearl Buck (il va juste falloir trouver par où commencer, car le moins que l'on puisse dire est que cette femme exceptionnelle a été prolifique), même si j'ai été choquée par la seconde partie du roman et les exactions subies par tous ceux qui se sont opposés à un moment où à un autre à Mao et à sa terrible épouse, comme ce fut le cas de Saule. Rappelons que l'auteure, Anchee Min, est d'abord connue pour la publication de son autobiographie L'Azalée Rouge, qui décrit sa vie pendant une partie des "expériences" maoïstes pour réformer la civilisation et la population chinoise, et que donc le récit des atrocités subies est de première main.

Seul bémol en fait sur ce livre, c'est que j'ai trouvé la narration assez froide et détachée, mais finalement, c'est aussi bien parfois de ne pas tomber dans le pathos, parce qu'il y aurait eu de quoi ...

Au final, une bonne "fiction biographique" que je recommande, alors que je ne suis absolument pas friande de tout ce qui est biographie habituellement.

PAL 2014 41 sur 58