Non, pas de politique aujourd'hui, je vous parle du troisième et dernier tome de la trilogie Les Îles Glorieuses, de Glenda Larke, éd. France Loisirs : Corrompue.

33 corrompue

Ah la la, cela devient de plus en plus difficile de vous faire un résumé de l'intrigue sans gâcher votre plaisir de lecture si vous entamez la trilogie.

Je vous renvoie donc déjà à mes présentations des tomes 1 et 2 : Clairvoyante et Guérisseur.

Dans ce troisième et dernier tome, l'intrigue redémarre sur les chapeaux de roues là où on l'avait laissée à la fin du tome 2, sur les Pics de Xolchas ... ou plutôt, sur les mers qui l'entourent et un navire qui s'en éloigne, avec à son bord Flamme Coursevent ou plutôt Lyssal de Cirkase, et un autre passager pour le moins inattendu ... en plus des narrateurs que nous avons appris à connaître dans les deux premiers tomes, deux nouveaux font leur apparition : Elarn Jaydon, de la Guilde des Dompteurs de vague et ... Ruarth Coursevent !

Les intrigues politiques au sein de l'archipel des Glorieuses se font de plus en plus complexes et machiavéliques, le Conseil des Sylves et le Patriarcat Fidéen sont engagés dans un bras de fer sans merci tandis que Kelwyn, bientôt aidé de son oncle, Garrowyn, tente de trouver un remède à la magie carmine ... et à la magie sylve.

Et du côté du récit encadrant, ce n'est plus Shor, l'ethnographe des deux premiers romans, qui présente les récits des différents protagonistes, mais Anyara, qui a failli devenir son épouse, et qui a réussi à embarquer à bord des navires d'études en partance pour les Îles Glorieuses, dont la culture et surtout les habitants la fascinent littéralement.

J'ai vraiment énormément cette trilogie conclue avec ce troisième volet, et c'est avec regret que j'ai refermé la dernière page sur ce monde envoûtant et ses personnages terriblement attachants.

Une lecture que je vous recommande chaudement, et je précise que vous pourrez trouver cette trilogie dans le format de poche Fantasy chez France Loisirs, mais aussi chez J'ai Lu en poche ou Pygmalion en grand format.

PAL 2014 33 sur 52

Et le rythme de mes lectures risque de s'intensifier ces prochains jours, vu que je suis priée de passer plus de temps allongée, pour éviter que Miss Galinette ne pointe le bout de son nez trop en avance ...