Ouh la, je m'aperçois que je prends du retard dans la rédaction de mes critiques, ça ne va pas du tout, parce que je n'aime pas laisser passer trop de temps, et surtout, trop de nouvelles lectures, avant de vous faire part de mes impressions.

Cette fois, je vous parle des tomes 2 et 3 du manga Barakamon de Satsuki Yoshino, aux éditions Ki-oon.

08 barakamon2 08 barakamon3

Pour ceux qui veulent se rafraîchir la mémoire, j'avais déjà parlé du tome 1 de cette série ici !

Dans ces deux nouveaux volumes, on retrouve évidemment le jeune calligraphe "en exil", Seishu Handa, ou maître Handa comme il est appelé par ces nouveaux amis, qui semble s'habituder petit à petit à sa nouvelle résidence et à ses nouveaux compagnons. Malgré l'apaisement de certains conflits qui lui permettent de se remettre à son art, il se remet de nouveau en question lorsqu'il n'arrive qu'en deuxième position à un concours de calligraphie. Mais le tourbillon de la vie autour de lui ne va pas lui permettre de s'apitoyer longtemps sur son sort, et de nouvelles rencontres en expériences inédites, Seishu continue son cheminent intérieur et s'ouvre un peu plus aux autres.

J'avoue que j'ai trouvé le deuxième volume un peu moins intéressant que le premier, ou disons plus décousu, mais le troisième renoue avec la trame narrative du premier, et finalement, en y repensant, j'ai beaucoup apprécié certaines épisodes de ce deuxième tome, le fantôme de l'hôpital, ou la passion contrariée de Seishu pour les chats. Et dans le troisième volume, la visite inattendue de deux citadins sur la petite île ne va pas manquer d'apporter du piment à la situation. Et bien sûr, j'ai retrouvé avec plaisir les personnages de Naru, la petite voisine impulsive et bavarde de Seishu, et tous les autres habitants du village.

PAL 2014 08 sur 37

*   *   *

Et n'oubliez pas, il vous reste deux jours pour tenter votre chance de gagner une palette de maquillage de déguisements bio pour vos enfants ! C'est par ici :

namaki