Non, pas dans mon coeur, ni à ma table ... mais sur ma table de chevet, maintenant que j'ai fini le pavé qui y a dormi quelques nuits ...

place

Eh oui, le nouveau roman de JK Rowling herself, Une place à prendre, éd. Grasset.

Dans une petite ville charmante, emplie de vieilles pierres et de notables bien assis, Barry Fairbrother meurt brutalement, quelques jours avant le vote de questions très importantes pour l'avenir d'une partie de la ville au Conseil Paroissial dont il était un des membres éminents ... cette mort va être l'épicentre d'une série de micro-secousses qui va se produire dans un certain nombre de familles de la ville avant de provoquer un véritable raz-de-marée au sein de cette communauté !

Difficile de résumer ce livre sans en dire trop ... ou pas assez ... je dois dire que les premières pages, disons même le premier tiers du roman sont un peu longs, il n'est pas aisé de pénétrer dans cette histoire qui commence par une fin (de vie), et qui entreprend de nous présenter une multitude de personnages, pratiquement tous aussi antipathiques les uns que les autres ... mais finalement, après ce démarrage quelque peu déroutant, on se prend à se demander ce que la suite va réserver à ses personnages, notamment à Andrew, à Krystal, à Kay et à Sukhvinder ... et on finit par dévorer les 100 dernières pages avec un coeur palpitant et à refermer le livre à plus de minuit dans une maison totalement endormie ... et le coeur dans un sale état ...

Bref, pour conclure, je dirais qu'évidemment, nous sommes à des années-lumières de l'univers d'Harry Potter, dans un monde cynique et sans merci (le nôtre), mais que le talent de Rowling est toujours là, et que je ne regrette absolument pas l'achat de ce pavé ! Ce que je regrette, en revanche, c'est que l'éditeur ai cru bon de changer de traducteur, parce que les premières pages sont clairement marquées par des débuts de traduction difficiles !

Je sais que les critiques sont divisés sur ce roman, et que les fans d'HP sont pour la plupart déçus, mais je vous le recommande quand même ... à condition que vous ne soyez pas dans une phase dépressive ...

PAL 1 sur 36