Non, pas de cours de philosphie à l'horizon, rassurez-vous (j'en voyais déjà qui commençaient à se diriger vers la sortie en catimini ...) ... simplement une petite présentation du tout dernier roman de Cecelia Ahern, La Vie et moi, aux éditions Flammarion, que je viens de recevoir dans le cadre de l'opération Masse Critique de Babelio.

La_vie_et_moi

Lucy va avoir 30 ans, elle a un boulot, un appartement, des amis et même un chat clandestin ... tout pour être heureuse, aux yeux de tous ... mais cette façade lisse se fissure le jour où Lucy se retrouve littéralement convoquée par ... sa Vie ! Une Vie qui se présente à elle sous les traits d'un personnage grossier et malodorant, une Vie qu'elle préfèrerait ne jamais avoir à regarder en face, mais comme dit l'autre ... on n'a qu'une vie, hein ? Et très vite, l'arrivée de sa Vie dans son quotidien va chambouler tous les petits arrangements ... avec la vie ... que Lucy a fait jusqu'alors. Et de fil en aiguille, Lucy va être obligée de remettre de l'ordre dans sa vie, de reconsidérer la façon dont elle traite ceux qui l'entourent et surtout, de cesser de se mentir à elle-même en se disant qu'elle est très heureuse comme ça ...

J'ai lu tous les livres de Cecelia Ahern depuis leur sortie, et à chaque fois, je me retrouve littéralement accrochée par l'histoire et surtout les personnages de ses livres ... ils sont loin d'être des héros, les personnages de ses histoires ... plutôt des gens comme vous et moi, un peu maltraités par la vie, un peu déboussolés, ou encore, ayant perdu de vue ce qui est important dans la vie. Et elle est bonne conteuse, Cecelia, elle nous raconte des histoires avec talent, en les saupoudrant d'un peu de magie, d'une pincée de fantastique, d'un brin de fantaisie ... la galerie des personnages secondaires est également bien croquée, et je vous avoue que j'oscille souvent du rire aux larmes en suivant leurs pérégrinations ... cette fois-ci, c'est Claire, la voisine de Lucy, qui m'a fait monter les larmes aux yeux ... mais je ne vous dirais pas pourquoi ...

Bref, lire un livre de Cecelia Ahern, c'est ne pas bouder son plaisir en lisant une histoire qui nous touche et nous transporte un peu ailleurs, qui nous fait rire et rêver, et qui d'ailleurs au-delà de sa légèreté et de son côté un peu fleur bleue, nous questionne aussi sur notre propre vie ... le livre parfait à glisser dans ses bagages pour les vacances ...

Je lis sur le quatrième de couverture que le Daily Express en parle comme du "meilleur roman de Cecelia Ahern" ... je présume qu'ils disent ça à chaque nouveau roman ... je ne sais pas si c'est mon préféré parmi tous les autres, je vous donne la liste des titres et en cliquant dessus, vous pourrez lire mes autres comptes-rendus :  PS I love you, Thanks for the memories (Merci pour les souvenirs), The Gift (Un cadeau du ciel), If you could see me now (Si tu me voyais maintenant), Where rainbow ends (La vie est un arc-en-ciel), mince, il m'en manque un ... A place called here, mais je ne retrouve plus ma critique, ni le titre en français ... et en cherchant bien, je m'aperçois que j'en ai loupé un The Book of Tomorrow, je le note vite sur ma liste Amazon ....

Bref, merci Babelio et les éditions Flammarion pour ce bon moment de lecture, et j'espère vous avoir donné envie de lire un livre de cette auteure irlandaise que j'apprécie décidément beaucoup.