Est-ce que vous vous souvenez de mon billet sur le livre Le mec de la tombe d'à-côté, de Katarina Mazetti ?

Eh bien, figurez-vous que cette Suédoise à la dent dure a eu la bonne idée de passer de l'autre côté du miroir et de nous raconter le reste de la vie de ses deux anti-héros, la Crevette et le Paysan, dans ce livre : Le Caveau de Famille, aux éditions Gaïa.

caveau

Nous avions laissé Benny et Désirée à la fin du livre précédent dans une situation bien particulière. Séparés, ils avaient pourtant décidé de se revoir trois fois, pour faire taire l'horloge biologique aux abois de Désirée et tenter, je dis bien tenter, de faire un enfant ... mais trois nuits d'amour avec un enfant pour excuse, quel genre de vie est-ce donc ? Et que va-t-il se passer après ces trois moments volés ? Cela suffit-il pour construire une nouvelle vie ?

Difficile de résumer ce livre sans trop en dire ... on ne peut bien sûr pas s'empêcher de citer la quatrième de couverture, qui cite elle-même un critique suédois : "Le quotidien tue l'amour, la vie de famille l'enterre." Cela semble résumer tant de choses ... exit l'ironie légère du premier livre, dans celui-ci, le miroir que nous tend l'auteure n'est plus celui de la rencontre d'un homme et d'une femme, mais celui de la vie d'un homme et d'une femme ... d'accord, elle prend des exemples extrêmes, une intello et un payson, mais qui ne reconnaîtra pas au moins un peu son couple, dans ce miroir ... ce n'est pas l'amour qui manque entre eux ... même si son intensité varie au fil des saisons, comme celle de la lumière ... mais l'incompréhension entre un homme et une femme, culturellement, ça pèse ... et autant pour notre image un peu idyllique de la Suède, ce pays formidable où le congé maternité dure un an, et peut être pris par le père ou par la mère, ou par les deux successivement ...

J'ai aimé ce livre, c'est sûr, et j'étais ravie de retrouver des personnages que j'avais beaucoup aimé dans le premier opus ... mais il est difficile de garder la même distance avec leur histoire que dans le premier livre ... ils s'aiment, et le bonheur est là dans leur vie, mais ce n'est pas toute leur vie ... et j'avoue que la fin m'a un peu interloquée !!