Cela faisait bien longtemps que je ne m'étais pas offert une petite incursion en littérature japonaise, c'est corrigé avec ce livre offert par mon chéri à Noël (il a abondamment pioché dans ma liste Amazon, quel amour ...) : Un cri d'amour au centre du monde, Kyoichi Katamaya, éd. Le Livre de Poche.

cridamour

Sakurato n'a pas encore 18 ans, et vient de perdre la jeune fille qu'il aimait par-dessus tout, Aki, emportée par une leucémie en quelques semaines. Anéanti, incapable d'imaginer comment survivre à la disparition d'un tel amour, Sakurato se remémore les années partagées avec Aki, l'amitié puis l'amour, le premier baiser et les longues discussions, et tente de donner un sens à ce qui n'en a pas, ce qui ne peut pas en avoir : la mort de l'être aimé.

Comme souvent dans les romans japonais, le texte se présente sous forme de tranches de vie, découpées et soigneusement examinées à la lueur de l'événement tragique qui a marqué la vie du narrateur. Comme toujours, tout est dépeint avec une délicatesse et une pureté poétique, que ce soit le long questionnement du jeune homme ou d'Aki sur la vie et la mort, ou le simple reflet du soleil sur la mer un jour d'été ...

Un roman mélancolique mais terriblement attachant ...