Les nuits n'étant plus vivables avec Aélys depuis le dimanche du passage à l'heure d'été (ça fait presque 3 semaines, quand même), nous avons décidé d'attraper le taureau par les cornes et de lancer l'opération "Tempête du Verger" (toute ressemblance avec une opération militaire ayant existé serait totalement fortuite ...).

Première étape, achat et lecture d'un livre (ben voui, logique, pour une bibliothécaire, in libro veritas ...) :

monenfant

Les noms des deux auteurs ne vous disent peut-être rien, mais la première est chercheuse à l'unité Sommeil de Lyon-Sud, la seconde est reconnue dans le monde de la petite enfance notamment pour ses livres sur l'allaitement.

Ce petit livre explique très clairement les mécanismes du sommeil, pour l'adulte comme pour l'enfant, et donne des conseils pour aider son enfant à trouver ou à retrouver un bon sommeil. Nous avons décidé de suivre la technique conseillée pour réapprendre à Aélys à s'endormir seule le soir (ce qu'elle a très bien fait depuis qu'elle a deux mois et demi et jusqu'au mois dernier) et à se rendormir également seule en cas de réveil nocturne. C'est très rassurant d'avoir une feuille de route à suivre pour se lancer dans l'aventure, car le plus difficile, nuit après nuit, est de savoir comment gérer les pleurs et la fatigue de son bébé, et notre fatigue et notre énervement à nous ...

Voilà donc la première nuit de passée, et à mon avis, notre Damoiselle est de la race des coriaces, et le protocole va encore durer un certain temps. Mais malgré une première nuit presque blanche (j'ai pris la première garde du coucher à 1h, puis mon mari a pris le relais de 1h à 5h, et je me suis relevée pour "finir" la nuit), je me sens plus calme que ces derniers jours. Le gros problème, c'est surtout qu'Aélys se met debout dans son lit, et refuse absolument de se coucher, si bien qu'épuisée, elle s'endort debout dans le coin du lit, et finit toujours par se réveiller en glissant ou en se cognant contre son lit ... donc, pour elle aussi, nuit pratiquement blanche, quelques quarts d'heures de sommeil grapillés par ci par là ... nous verrons ce que va donner la sieste ...

Ne m'en voulez pas donc si je ne passe pas trop sur vos blogs en ce moment ... j'ai programmé quelques articles ici, et surtout, merci pour tous vos messages de soutien les filles, cela rassure de ne pas se sentir toute seule dans ces moments-là ...

PS : cette après-midi, rendez-vous chez l'ostéopathe histoire de faire un petit bilan, voir s'il n'y a pas de tension trop importante qui pourrait expliquer, même partiellement, cette situation.