D'abord, merci à toutes de vos messages de soutien pour les gremlins ! Le Merlin va beaucoup mieux, la fièvre est tombée jeudi, et depuis vendredi, Monsieur arbore une jolie robe rouge et blanche ... une roséole, sans doute ... et la Damoiselle est vaillamment passée au travers, et à décider de fêter ça en se mettant enfin à marcher "pour de vrai" !!

*   *   *

Ce soir, je vous parle d'un livre bouleversant que j'ai lu dans le cadre du Club des Testeurs Amazon : Joue, joue sans t'arrêter ! de Greg Dawson, aux éditions Autrement.

joue

Greg Dawson raconte dans ce roman la vie de sa mère, Janna Archanskaia, jeune juive Ukrainienne et pianiste prodige, qui va par miracle survivre au massacre des Juifs de Kharkov lors de l'invasion de l'Ukraine par les troupes hitlérienne, et son odyssée à travers l'Europe de l'Est et l'Allemagne jusqu'à la défaite d'Hitler.

Janna a 14 ans, un talent prodigieux pour le piano et tout pour être heureuse entourée de sa famille et de ses amis. Entourée aussi du mur de silence qui cercle l'URSS, du mur qui masque la réalité de la guerre et de ce que les nazis font subir aux Juifs. Quand les troupes s'approchent de Kharkov, certains Juifs fuient la ville, mais pas les Archanski. Avec des milliers d'autres, ils seront conduits à Drobitski Yar pour y être froidement exécutés. Mais le père de Janna, comprenant (un peu tard) le sort qui les attend, parvient à acheter une chance de suvie pour sa fille, le regard détourné d'un garde qui lui permettra de fuir, de vivre ... et miraculeusement, Janna parvient à s'échapper du cortège maudit, retrouvant même après quelques heures d'errance sa petite soeur Frina. Ensembles, les deux jeunes filles retournent dans leur ville mais comprennent peu à peu qu'elles n'y sont plus en sécurité, et qu'il leur faut fuir de nouveau. Grâce à des aides inespérées, les deux soeurs vont se forger une nouvelle identité et survivre grâce à leurs talents musicaux, étant "priées" de rejoindre une troupe russe chargée de distraire les officiers et les troupes allemandes ... et lors du retrait des troupes, les deux jeunes filles sont embarquées à Berlin pour continuer leurs offices musicaux, notamment dans les camps de travailleurs déportés ...

Je dois avouer que la première partie du livre m'a valu quelques insomnies ... j'ai toujours eu beaucoup de mal à lire le récit des atrocités commises pendant la Seconde Guerre Mondiale, et c'est encore pire depuis que je suis devenue maman ... mais je me suis fait violence pour continuer à lire le récit de cette vie exceptionnelle, et je ne le regrette pas, car outre ce que l'on apprend sur ce qui s'est passé en Ukraine pendant la première moitié du XXème siècle, on s'attache aussi à cette jeune fille au caractère si bien trempé. J'ai lu une critique regrettant que ce récit soit fait par une tierce personne et pas par Janna elle-même, mais personnellement, j'ai trouvé cette distance bienvenue et surtout convenant parfaitement à l'héroïne.

Un livre dont je vous recommande chaudement la lecture !