Non, je ne vais pas vous parler d'actualité israélo-palestinienne (pourtant, y'aurait de quoi dire) ni de défense des animaux et de leur milieu (pourtant, y'aurait de quoi faire) ...

Restons légers (euh, c'est peut-être pas le mot exact...), et bavez un coup devant le résultat de mes tribulations matinales ...

Carr_s_et_compotes

Voilà la future tuerie : pour les gremlins, on reste raisonnable avec ces petits pots de compote maison pommes-fraises (non, j'ai pas gagné au loto pour leur donner en compote des fraises à 4 ou 5 € le kilo, j'ai juste retrouvé un sachet de fraises surgelées dans mon congélateur ...), et pour nous, au diable la raison, je viens de confectionner des carrés sablés au beurre de cacahuètes et à la confiture de framboises (avec de la confiture artisanale locale à 4,20 € le pot, c'est tout ce que j'avais sous la main, mais pour la prochaine fois, je prévoierai de la confiture de supermarché...), toujours avec une recette de ma Bible ... c'est dans le four, faut attendre encore 30 minutes de cuisson + 2 heures au frigo avant la dégustation ... et comme je suis une petite épouse adorable, j'attendrai même jusqu'au retour de mon cher et tendre pour y goûter avec lui ...

Bon, je n'avais jamais goûté au beurre de cacahuètes avant aujourd'hui, où il a fallu lécher la cuillère (et comme les enfants sont trop petits, je me suis dévouée) ... et passé l'étonnement initial devant la texture et le goût, je comprends très bien que l'on puisse devenir accro ... faudra que je fasse attention à ne pas en garder dans le placard ...

J'ai quand même fait quelques adaptations par rapport à la recette initiale, il y a moitié moins de beurre de cacahuètes que prévu (mais c'est normal, je n'avais qu'un pot de 340 gr alors qu'il en fallait 640 ...) et aussi un peu moins de confiture (parce qu'au prix du pot, ça me faisait mal au coeur ... et puis, on allait mettre quoi sur nos tartines du petit-déjeuner jusqu'à samedi ?).

Allez, je vous laisse, je vous raconte pas comme ça sent bon dans toute la maison avec tout ça ... et pour paraphraser un célèbre magicien, je conclurai sur ces mots : Fuyez, pauvres fous !

PS : j'envoie la recette par mail à celles qui me retrouvent le nom du magicien ...