Pendant mon séjour, même si j'ai été raisonnable, j'ai tout de même craqué quelque peu ...

D'abord en sortant du Centre de la Dentelle, dans une boutique adjacente au musée (et où il y avait des pièces de dentelles magnifiques, mais à des prix exorbitants ... bon, je sais que la dentelle artisanale demande de la dextérité et de longues heures de travail, mais les prix étaient souvent à 3 voir 4 chiffres !), j'ai trouvé une adorable paire de ciseaux à broder, et j'ai pris un petit étui avec. Les ciseaux ne sont pas brugeois puisque ce sont des Solingen, mais j'ai bien cherché un peu partout et je n'ai rien trouvé d'autre !

brugesciseaux

Ensuite, dans la boutique De Landen, conseillée par Béa (mais je suis partie avant d'avoir reçu son mail ... les grands esprits se rencontrent ...), j'ai fait l'acquisition de quelques échantillons de leurs nombreux et superbes tissus à patchwork :

brugemplettes

Vous pouvez également voir sur cette photo le torchon tissé du nom du restaurant où nous avons mangé le premier soir, et les torchons servaient de serviettes de tables. Comme ils étaient en vente à la caisse et que j'aime le linge de maison, j'en ai pris une paire (l'autre sera pour ma petite Maman, qui fête ses 60 ans aujourd'hui ! Mais elle ne les fait pas du tout ! Si tu passes par là, je t'embrasse très fort ...).

Nous avons aussi visité une gigantesque caverne d'Ali Baba pour les brodeuses, le plus grand magasin que j'ai jamais vu entièrement dédié au point de croix, avec un choix de modèles époustouflant, mais surtout, le plus frappant, c'est que les murs de la boutique, du sol au plafond, étaient recouverts de broderies encadrées, c'était magnifique, même Rémi était impressionné. Et cela dû demander des milliers et des milliers d'heures de travail ... je n'ai rien acheté (parce que ma boîte à grilles est déjà bien plein ... on peut même dire qu'elle déborde). Et dans un magasin de décoration de Noël, mon chéri m'a offert une petite angelotte toute mignonne, mais comme je n'ai pas encore trouvé de place où l'accrocher, elle dort encore dans sa boîte ... ce sera pour une prochaine fois !