Après avoir lu la critique du Génépi et l'argousier, je n'ai pas pu me retenir d'emprunter dans les rayons de ma bibliothèque cette petite BD québécoise : Rapide Blanc, de Pascal Blanchet.

rapideblanc

Cet album raconte une histoire vraie, toute simple : celle de la création, dans les années 1920, d'un barrage hydro-électrique au Québec, et d'un village accolé au barrage pour loger les employés et leurs familles. Pendant quelques décennies, le village prospéra, mêlant à l'isolement et à la rigueur des hivers canadiens la douceur de vivre des belles saisons à la montagne. Puis, à la fin des années 1960, l'automatisation des barrages et la nationalisation des compagnies productrices d'énergie entraîna la fermeture définitive de ce petit village et le redéploiement des employés dans d'autres sites.

J'ai beaucoup aimé le dessin, très dépouillé, entièrement réalisé dans de chaudes teintes brunes, rouilles et beiges, stylisé, un peu "années 30". La sobriété des textes, découpés, "collés" sur les pages, donne une tonalité nostalgique au destin "accéléré" de cette petite ville.

Merci l'Génépi pour cette belle découverte !