Eh oui, comme vous le savez, j'aime à lire les romans destinés à un public adolescent, m'émerveillant à chaque fois de la multitude de titres qui leur sont destinés, alors qu'il y a une dizaine d'année, ce secteur éditorial était quasiment inexistant, et pour le moins confidentiel ...

Voici donc ma lecture de la semaine :
vieailleurs

Qu’y a-t-il après la mort ? Voilà une question fondamentale que toutes les civilisations se sont posées, et à laquelle toutes les religions ont à cœur d’apporter une réponse. Mais une question qu’Elizabeth, Lizzie ou Liz pour les intimes, ne s’était encore jamais posée à titre personnel. Il faut dire qu’à quinze ans, presque seize, les sujets de préoccupations ne manquent pas : les amies, les garçons, le permis à passer, la fac à choisir, et le bal de fin d’année qui approche sans invitation en vue … Autant de choses chères au cœur de l’adolescente et qu’un accident de la circulation renvoie dans le domaine de ce qui ne sera jamais plus. Et lorsqu’au terme d’une croisière incongrue, Liz débarque en Ailleurs, elle ne voit guère ce qui dans cette « nouvelle vie » pourrait bien la consoler de la perte de tout ce qui constituait son existence antérieure. Comment mourir quand on n’a que quinze ans ?

Voilà un roman pour adolescent, qui, s’il ne prétend pas à une originalité ébouriffante, aborde un sujet délicat avec fraîcheur et inventivité. A mettre entre toutes les mains !