Eh oui, chose promise, chose due !
Voici une petite incursion dans mes dernières lectures !

Pour commencer, un titre on ne peut plus de saison :

glacenuit


La Glace et la Nuit est en fait la suite de La Sève et le Givre, dont vous pouvez lire ma présentation en cliquant ici.
Dans le Royaume d'Hiver, un malaise plane. Lorsque la Reine convoque Kelis Demi-Coeur et lui confie une mission, il sait que c'est celle de la dernière chance. Mais la voie à parcourir sera rude, pour retrouver la trace d'Angharad, disparue depuis des dizaines d'années, en exil par amour et bien décidée à ne pas être retrouvée. Las, Kelis, que peut un être comme toi, seulement à demi fée, empli de doutes qui ne hantent guère que les coeurs humains ?

*    *    *
On continue dans les histoires sombres, et, j'en suis désolée, dans les suites, avec Hésitation, le troisième volet de l'histoire de Bella et Edward, commencée avec Fascination.

hesitation


En vérité, pour celui-ci, je ne peux rien vous dévoiler si vous n'avez pas lu le premier. Mais vous pouvez lire en cliquant ici ma présentation de Fascination.

*    *    *

Finissons en images, avec un nouveau manga de Mari Okazaki :

derniersoupir


C'est la couverture du tome 1, j'avais commencé ma lecture par erreur par le tome 2, j'ai fait du rattrapage ensuite ... en même temps, c'est peut-être bien que je me sois trompée ainsi, car je dois bien avouer que la première partie du premier tome est assez, disons, explicite, et je ne sais pas si j'aurais continué la série ... Enfin bref ...
L'histoir de Dernier soupir commence ... par un suicide inexpliqué. Une jeune femme met fin à ses jours et ne laisse pour toute explication que le répertoire de son portable à sa jeune soeur, et ses poissons rouges dans un bocal à son dernier amant d'un soir. Un improbable trio, composé de la jeune soeur de la disparue, de son dernier amant et d'un amoureux transi, se met alors en quête de toutes les personnes du répertoire de la jeune femme, pour tenter de reconstituer sa vie, et de trouver les causes de sa mort.
Comme tous les mangas de Mari Okazaki, celui-ci fait la part belle à des personnages un peu paumés, un peu à l'écart de la vie et de la société trépidante que constitue le Japon moderne, et introduit le rêve dans les détails les plus triviaux de cette vie.
A ne pas mettre entre toutes les mains quand même !

*    *    *

Allez, on va arrêter là pour aujourd'hui, je ne voudrais pas trop vous lasser ...
Bonne semaine à tous !